Système de sécurité pour votre habitation : électricité et domotique

Sécuriser son habitation, à différents niveaux, est tout à fait possible aujourd’hui. La sécurité dans une habitation est évoquée en matière d’intrusion(s), mais aussi en termes de systèmes de protection de personnes. Grâce aux technologies actuelles, il est possible de se prémunir face aux effractions d’individus malveillants. Il est aussi recommandé, en parallèle, de songer à installer des dispositifs de sécurité pour garantir un maximum de réactivité en cas d’accidents domestiques. La domotique participe activement au bon fonctionnement de ces divers équipements de sécurité. À suivre, un tour d’horizon des différents dispositifs de sécurité habitation, disponibles sur le marché.

sécuriser habitation

Les systèmes de sécurité anti intrusions et cambriolages

Employés par de très nombreuses personnes, les systèmes de sécurité « classiques » ont démontré leur efficacité. Qu’entend-on par classiques ?

Les systèmes d’alarmes

Avec ou sans fils, les alarmes possèdent plusieurs avantages ! Une fois déclenchées, elles avertissent le voisinage qu’un incident a lieu, et par leur bruit parfois insoutenable, elles ont vocation à dissuader les intrus de continuer à perpétrer leurs méfaits…

Comment fonctionne une alarme ?

Le principe est simple. Une alarme se déclenche dès lors qu’un élément synonyme d’intrusion se déroule chez vous. Grâce à l’assemblage de plusieurs accessoires, l’alarme se met en route.

L’alarme fonctionne à l’aide de dispositifs de détection. Les capteurs de chocs, et les détecteurs d’ouverture sont particulièrement réactifs. Judicieusement placés au niveau des ouvertures (portes, fenêtres) de la maison ou de l’appartement, ils répondent à des vibrations. Des détecteurs de mouvements à infra rouge peuvent compléter l’installation de sécurité anti effraction. En effet, ce sont ces capteurs qui permettent de confirmer la présence d’intrus.

La plupart des capteurs sont donc positionnés à proximité immédiate des ouvertures, et aux endroits stratégiques des principales pièces de vie. Chaque accessoire qui participe au fonctionnement de l’alarme communique avec un boitier, qui n’est autre que la centrale d’alarme. Cette centrale constitue ainsi le cœur du dispositif. Grâce à des liaisons d’ondes entre les capteurs et le boitier, les informations sont matérialisées dans la centrale d’alarme. L’alarme est donc déclenchée par le boitier connecté. Boitier qui regroupe les informations et l’historique de la tentative d’intrusion.

Ces dispositifs fonctionnent sans fils. Une carte SIM permet la communication entre les accessoires, mais aussi avec l’interface installée sur le smartphone des habitants du logement. L’intérêt majeur de cette installation ? Pas de panne inopinée en cas de coupure téléphonique ou internet… La carte SIM offre aussi l’avantage d’avertir par télésurveillance, une société de sécurité (si vous contrat comprend ce service). En cas de partenariat avec une société de surveillance, si votre alarme se met en route, le personnel de la société peut être amené à se rendre à votre domicile pour effectuer ds vérifications.

Enfin, selon le principe de la domotique, ces systèmes d’alarme sont contrôlables à distance, par plusieurs personnes. Ce sont des codes ou des badges qui permettent d’allumer ou éteindre le système de sécurité de l’habitation.

Quid de l’alarme filaire ou sans fils

Les alarmes filaires nécessitent une petite conception en matière de travaux d’installation. Ce dispositif est définitif. Également relié à un boitier, le système d’alarme filaire est robuste, mais demande de bien réfléchir aux espaces qui doivent être surveillés ou non.

La majorité des utilisateurs d’alarmes filaires sont des professionnels.

Au sujet de l’alarme sans fils : Ultra simple à installer et à paramétrer. Ce système est davantage utilisé par les particuliers. Grâce à la facilité de réinitialisation, l’alarme sans fils s’adapte à d’éventuels changements dans l’habitation. On songe notamment à des aménagements ou des agrandissements.

Système de télésurveillance

Ce système peut accompagner le dispositif d’alarme. Le dispositif de télésurveillance renforce nettement l’action de l’alarme. À cela près qu’une société de sécurité, spécialisée dans la surveillance vient vous épauler en cas d’incident. Un abonnement auprès de ce genre de société, vous permet de bénéficier de services connexes non négligeables ! En effet, selon le niveau de garantie que vous avez conjointement établi avec la société partenaire, vous pourrez, suite au déclenchement de votre alarme, être averti de différentes manières.

Ce type de service permet (selon l’abonnement) de faire venir un agent de sécurité à votre domicile.

Système de vidéosurveillance

De plus en plus fréquemment adjointes aux accessoires qui composent le système d’alarme, les caméras étayent la sécurité de votre habitation. Ce sont par ailleurs, d’excellents outils de dissuasion. Les caméras de sécurité, sont reliées au boitier central du système d’alarme. Cela permet, grâce à une application mobile, de surveiller son domicile sans pour autant s’y trouver. C’est aussi le moyen de préserver un historique des faits, si cambriolage ou intrusion il y a.

En complément des systèmes d’alarme : les systèmes de fumigènes opacifiants, ou encore les lumières stroboscopiques, et enfin les projecteurs de gaz lacrimogène.

Les systèmes de sécurité pour la protection des personnes

Car les cambriolages ne sont pas les seuls « soucis » qui peuvent venir assombrir votre quotidien, des systèmes d’alertes existent pour favoriser la protection des personnes au sein d’un domicile.

Obligatoire et indispensable pour la sécurité des personnes : le détecteur de fumée

Depuis 2015, l’installation d’au moins un détecteur autonome avertisseur de fumée (DAAF) est obligatoire dans les habitations.

En effet, cette mesure permet d’avertir grâce à un signal sonore (d’au moins 85 décibels A) toute personne, même endormie, de la présence de fumées. Ces détecteurs de fumées sont simples à installer et à mettre en route. C’est un incontournable en matière de sécurité des personnes.

D’autres détecteurs de substances existent :

Il s’agit notamment des détecteurs de chaleur, de monoxyde carbone, ou encore de gaz. Ces derniers ne sont pas obligatoires, mais représentent, s’ils sont employés, des gages supplémentaires de sécurité.

Les systèmes d’alarme pour les piscines

Beaucoup omettent d’installer un système de sécurité pour leur piscine, et pourtant, cela est plus que conseillé. Les piscines enterrées, sans clôtures ou sans porte, peuvent être le théâtre d’accidents dramatiques. Afin d’éviter ces terribles situations, l’installation d’un système de sécurité pour piscine peut s’avérer salutaire.

Deux systèmes de sécurité pour piscine existent. L’ alarme sonore, ainsi que l’alarme périmétrique (infra rouge).

Grâce à une sonde immergée, et en mesure de détecter les mouvements sous l’eau, l’alarme sonore pour piscine est très simple à mettre en place. Il suffit de mettre en route l’alarme dès que la zone piscine est sans surveillance.

L’alarme périmétrique est quant à elle plus complexe à installer. À l’aide d’un boitier et de bornes à disposer aux quatre coins de la piscine, cette alarme périmétrique envoie des faisceaux de lumière rouge. Ces faisceaux, s’ils sont traversés, déclenchent alors l’alarme. Il est très simple d’activer et de désactiver l’alarme, avec une application mobile ou un boitier central (domotique encore et toujours !).

Articles récents
La technologie des rubans led

La lumière LED est de plus en plus employée. On rencontre notamment des « led » dans le secteur de la construction automobile, ou encore dans les