Quelle formation pour devenir électricien ?

Parmi les métiers artisanaux qui ne connaîtront jamais la crise : celui d’électricien ! Une profession indispensable, quel que soit le projet dans lequel s’inscrit l’intervention de ce professionnel du bâtiment. Comment devenir électricien ? Quelles sont les voies possibles pour se former ? De quelles qualités doit disposer tout bon électricien ? Nous vous proposons un petit décryptage.

 

Le métier d’électricien : une solide formation dans le bâtiment

Un électricien est un professionnel qui se rend sur le terrain, et qui œuvre pour une clientèle de particuliers et/ou de professionnels. Son expertise touche de nombreuses thématiques, et son travail doit être en parfait accord avec les normes de sécurité. Il est par ailleurs amené à collaborer avec d’autres professionnels du bâtiment. Les chantiers requièrent une entente collégiale entre chaque intervenant…

L’électricien doit pouvoir faire montre d’une grande habileté, d’une minutie irréprochable et d’un sens irrévocable de la précision. Le maître mot de ce métier est « précaution » !

Par ailleurs, des qualités également plus que bienvenues en matière de conception et installation électrique, sont de solides connaissances en physique et en mathématiques.

 

Une formation au métier d’électricien : gage d’une excellente maîtrise  des subtilités de la profession

Plusieurs voies peuvent être empruntées pour se former au métier d’électricien. Différents niveaux de qualification sont ainsi accessibles aux personnes, jeunes et moins jeunes (en cas de reconversion professionnelle) pour exercer la profession d’électricien.

 

Les formations de niveau V pour devenir électricien

À ce niveau il est possible d’effectuer un BEP (brevet d’études professionnelles) des métiers de l’électrotechnique. Les diplômés doivent ensuite être en mesure de réaliser une installation électrique complète de logement, bureau(x), usines, immeubles, etc. De même, ces professionnels doivent aussi être capables de fabriquer des coffrets et/ou armoires électriques grâce aux techniques de montages et câblages.

Plusieurs CAP (certificat d’aptitudes professionnelles) sont aussi envisageables dans le domaine de l’électricité (électrique et électrotechnique). Il s’agit en particulier du CAP Préparation et Réalisation d’ouvrages électriques (Pro Elec) et du CAP Électrotechnique, Installation et Équipements électriques.

Formations diplômantes de niveau IV pour devenir électricien

Ces formations se situent au même niveau que le baccalauréat.

Les BP (Brevets Professionnels) « installations et équipements électriques« . Ces diplômes permettent de travailler sur des chantiers tels que les réseaux (fibre optique, sans fil,etc.), infrastructures (urbaines, de surveillance, bornes pour véhicules électriques, etc.), bâtiments (résidentiels, tertiaires, industriels).

Il est aussi possible de suivre un cursus qui aboutit à un baccalauréat spécialisé.

Le « Bac Pro électrotechnique, énergie et équipements communicants » ou un Bac technologique « sciences et technologies industrielles, génie électronique« .

 

Pour aller plus loin : formation électricien en Bac+2

Il s’agit ici de BTS (brevets de techniciens supérieurs). Les plus motivés pourront donc se diriger vers un BTS « électrotechnique » ou un BTS « domotique ».

Formations connexes au métier d’électricien

Non obligatoire mais de plus en plus proposé lors des formations pour devenir électricien : le CACES. Ce certificat d’Aptitude à la conduite en Sécurité est requis par de nombreux employeurs. Cela permet à de futurs salariés d’intégrer de grosses entreprises, où le transport de charges dangereuses et nécessitant des véhicules spécifiques (Manitou, Fenwick…) est indispensable.

En reconversion professionnelle pour devenir électricien ?

Des formations professionnelles sont proposées pour les personnes qui souhaitent emprunter la route de l’électricité ! Cela est d’autant plus possible que le CPF (Compte Personnel de Formation) offre à celles à ceux qui le désirent une alternative pour apprendre un nouveau métier.

Le PTP (Projet de Transition Professionnelle) constitue aussi une solution pour qui veut changer de vie et de métier. Ce congé de transition permet aux salariés de ne pas être limités dans leurs choix de carrière.

Articles récents
Faire appel à un électricien pour un dépannage
Le dépannage électrique

L’électricien, à l’image de nombreux autres artisans, est amené à intervenir sur des dépannages électriques. En effet, certaines installations électriques vieillissantes peuvent montrer des signes

Quelle formation pour devenir électricien ?

Parmi les métiers artisanaux qui ne connaîtront jamais la crise : celui d’électricien ! Une profession indispensable, quel que soit le projet dans lequel s’inscrit